Rechercher
  • Bou- Boule

10 pâtisseries iconiques à goûter absolument à Paris

Mis à jour : avr. 2

Dans la série gourmandises, voici 10 pâtisseries iconiques de Paris. Tu en as sûrement entendu parler & tu les as sûrement déjà goûtées car ces pâtisseries font partie des grands classiques parisiens.


Je ne révèle pas encore les petites adresses secrètes (hihi) car toutes les pâtisseries que vous allez voir ici sont faites par des grands chefs connus, goûtées & re-goûtées par tous les parisiens et approuvées par la majorité, dont Bouboule !


Ce sont des valeurs sûres si vous souhaitez ramener un dessert à un dîner, pour un goûte ou un brunch ou juste vous faire plaisir. Tu ne les as pas encore testées ? Cours en boutique, ou sur leur site internet, ou sur Epicery !


1. La tarte rhubarbe de Bontemps

Acidulée, acide, fruitée !


Comme la figue, la saison en est tellement courte qu'elle se fait attendre toute l'année et on en profite dès sa sortie. Une fois, deux fois. Je plaide coupable avec 3 tartes rhubarbe à mon actif cette année, en l'espace de quelques jours.


Chez Bontemps, toutes les tartes sont délicieuses. Jamais aucune fausse note. Ils travaillent extrêmement bien les fruits et même avec ceux qu'on aime moins à la base, ils arrivent à me surprendre.

Je vous conseillerais donc naturellement de toutes les goûter les yeux fermés, avec ma préférence pour la rhubarbe, la poire, les figues, l'orange, la framboise. Dans les intemporelles on ne rate surtout pas la Gianduja. L'extase totale.


Prix : env. 20€ (le format le plus petit est de 2/3 personnes)

Composition : sablé à la fleur de sel, rhubarbe pochée dans un jus de fraises parfumé au thym


2. Le 2000 feuilles praliné de Pierre Hermé

Bombe pralinée, méga croustillante !


Je préviens, abstenez-vous si vous êtes amateurs de desserts peu gras & peu sucrés. C'est pour les durs à cuire.


Il est de plus en plus rare que j'apprécie une pâtisserie très sucrée mais ce millefeuille de Pierre Hermé est un délice. Il porte d'ailleurs bien son nom de 2000 feuilles car il est incroyablement croustillant, avec une couche de praliné gavotte qui renforce encore cette texture. De l'autre côté, une mousseline parfaite, juste assez onctueuse et juste assez de tenue pour te permettre de manger ce délice avec les "manos"! Le goût de praliné est omniprésent. Addictive !


Prix : 7,30€

Composition : Pâte feuilletée caramélisée, praliné feuilleté aux noisettes du Piémont, crème mousseline au praliné.


3. La tarte gianduja de François Daubinet pour Fauchon

Croquante & régressive !


Coup de foudre au premier regard pour cette tartelette. Sur le papier, elle a en plus tout pour me plaire : des noisettes; encore des noisettes & chocolat (il m'en faut peu oui).


A la dégustation, c'est une tartelette très texturée qu'on prend énormément de plaisir à croquer. Elle fait penser à une barre chocolatée, en version bien plus pimpée évidemment.


François Daubinet signe le dessert parfait !


Prix : 7€

Composition : pâte sucrée aux noisettes, biscuit moelleux, crème noisettes, ganache gianduja, noisettes fine tuile de chocolat dorée


4. L'équinoxe de Cyril Lignac et Benoit Couvrand

Littéralement dégoulinant de (caramel) et de douceur !


Découvert par hasard, il est une raison suffisante pour me faire retourner chez Cyril Lignac & Benoit Couvrand


Je partais pourtant avec beaucoup d'a priori avec ce flocage gris qui me paraissait très superficiel et pas franchement utile. Mais le tester c'est l'adopter, surtout pour une fan de caramel comme moi.


A la découpe, l'Equinoxe dévoile un élégant équilibre des textures, avec pile le petit croustillant qu'il faut & une crème si onctueuse. L'équilibre des saveurs est aussi bien réalisé, sans excès de sucre. Finalement beaucoup de douceur dans ce dessert qui aurait pu faire peur avec ses saveurs franches. Fans de caramel, goûtez sans hésitation !


Prix : 6,50€

Composition : biscuit moelleux aux amandes, croustillant praliné au spéculos, mousse vanille, crémeux caramel qui enveloppe un crémeux au caramel, flocage gris



5. Le cheesecake au fromage blanc de Jacques Genin

Une éxécution parfaite d'un classique !


Dans l'Est de la France, le gâteau au fromage blanc c'est quelque chose ! Alors si j'en conseille un ici, c'est qu'il a le niveau ! Bon il s'appelle cheesecake, mais il est fait au fromage blanc et j'y retrouve vraiment tous les marqueurs de la bonne tarte alsacienne : texture crumble dessous, une grande légèreté dans l'appareil grâce aux blancs en neige, une acidité parfaite apportée par la qualité du fromage blanc.


Bref, que vous soyez cheesecake ou gâteau au fromage blanc, vous ne serez pas déçus. Il s'agit là d'une exécution parfaite d'une recette traditionnelle, par un chef d'exception, Jacques Genin.


6. Le flan de Yann Couvreur

D'une onctuosité à faire pâlir !


Ah, la quête du flan parfait. Je dirais qu'il fait partie de mon top 3 (les autres restent secrets pour le moment!).


Le flan, chacun ses goûts. Moi j'aime les flans qui dégoulinent et c'est ce qu'on aime dans celui de Yann Couvreur.


On croque d'abord dans le nappage sucré, qui prend tout son intérêt en contraste avec l'appareil à flan tellement onctueux. Le tout est tenu très fragilement par une pâte feuilletée parfaitement cuite, mais je n'en attends pas moins de Yann Couvreur dont j'aime beaucoup les viennoiseries.

La vanille est quant à elle subtile. Il s'agit d'ailleurs d'une vanille rare de la Réunion, comestible à 100% y compris sa gousse!


Prix : 3,80€

Composition : pâte feuilletée, crème onctueuse à la vanille bleue de la Réunion


7. Le Paris-Brest de Cédric Grolet

Juste Wow !


Il en existe des milliers à Paris. C'est LE classique auquel tous les plus grands s'attèlent. Comme le flan, tout dépend des goûts.

Ce qui rend le Paris-brest de Cédric Grolet incontournable, c'est sa force en praliné. Une gourmandise juste wow !




Prix : 40€ pour 4 personnes

Composition : Pâte à choux, Praliné Noisette, Pâte de noisette Alain Ducasse



8. La religieuse au café de Carl Marletti

Celle qui disparaît des vitrines, hormis chez Carl Marletti !


De temps en temps, il me prends une envie d'éclair ou de religieuse au café bien corsé. Quand c'est le cas, je cherche je cherche mais je n'en trouve que rarement dans les pâtisseries ou alors je suis déçue (même pas le goût de café, mais de sucre). Pourquoi tant de désamour pour ce classique, que je trouve pourtant incroyable ?


Mais, j'ai appris & je fonce maintenant directement sur cette version de Carl Marletti, qui est tout bonnement parfaite : parfaitement parfumée en café et parfaitement texturée pour moi qui n'aime habituellement pas la pâte à chou.


Prix : 5,30€

Composition : Corps et tête croustillante, crémeux au café corsé


9. Le Karadamia de Kevin Lacôte


Bombe caramel & chocolat !


Je ne vais pas vous le cacher, on est dans le même genre que le 2000 feuilles praliné de Pierre Hermé : une bombe sucrée, dans laquelle on arrive pas à ne plus mettre de coup de fourchette !


C'est la tartelette signature de Kevin Lacote, qui travaille souvent des noix un peu "différentes". La macadamia trouve parfaitement sa place ici. Gourmande, grasse, elle vient finaliser l'équilibre avec le chocolat au lait, le caramel & le croustillant.


Prix : 6,50€

Composition : pâte sucrée, dacquoise coco, mousse chocolat au lait, caramel demi-sel, noix de macadamia


10. La tarte Abella de Claire Damon

Voyage dans le Sud avec subtilité & finesse !


Pour cette dernière, je vous propose une création très différente. Plus de chocolat, ni de noisettes ni de praliné.


Claire Damon sait malgré tout donner beaucoup de gourmandises à très produits simples en les associant magnifiquement bien & en les travaillant de manière complexe.


L'élégance de cette tarte rhabille toutes les autres, l'équilibre de ses saveurs originales aussi. On est tout dans la subtilité, la finesse et la féminité pour ce petit voyage dans le sud de la France.


Prix : 7,30€

Composition : pâte sablée, crème et mousse aérienne au miel de lavande, éclats d’amandes de Provence et trait de compotée d’orange



Bonus : Le casse-noisette de Camille Lesecq & Christophe Felder

Celui-là, vous ne l'aurez pas à Paris. Par contre, si vous faites un petit tour en Alsace, oui ! Nichée au fond un petit village de <6000 habitants (Mutzig), j'ai découvert la boutique de Christophe Felder & Camille Lesecq un peu par hasard : un jour d'errance et de grande envie de pâtisseries. Trouvaille improbable 1/ quand on sait que Felder est LA référence de la pâtisserie et 2/ de tomber sur cette oasis au milieu du désert pâtisserie qu'est Mutzig et sa zone.


Le casse-noisette est une de leur meilleure création, qui est souvent rapidement en rupture en vitrine.


Ils ont misé sur du classique, très bien exécuté : du chocolat, des noisettes, du croustillant, le tout enrobé d'un glaçage rocher.


Composition : dacquoise noisette, praliné noisette, praliné feuillantine, mousse au chocolat lait et mousse au chocolat noir, glaçage rocher, noisettes concassées.


Quitte à faire tout le chemin jusqu'en Alsace, profitez-en pour goûter la déclinaison vanille & la déclinaison fleur de sel (avec du streusel & du caramel!) Y'a match !


41 vues0 commentaire